Restes de l'aqueduc Romain

Les restes romains, encore existants dans la ville, se rapportent en grande partie au système d'adduction, de stockage et d'évacuation des eaux. .

L'eau arrivait de Tolède depuis la sierra, à quelques 40 kilomètres. La presse d'Alcantarilla de la commune de Mazarambroz a été conservée, ainsi que les conduits d'eau, les réservoirs urbains et la sortie des égouts. Dans le centre de la ville, les restes des bains publics ont été découverts récemment et réhabilités.

Les restes de l'aqueduc, proches au Pont d'Alcántara, également d'origine romain, appartenaient au contrefort des colossales arcades qui sauvaient le canyon du fleuve. On ne peut que distinguer les points de départ des appuis sur les deux rives.

De par sa grandeur, supérieure à l'aqueduc de Segovie, il a pu être un pont siphon, profitant de la force de la gravité pour monter les eaux au rocher.

Este sitio usa cookies de navegación, que recogen información genérica y anónima, siendo el objetivo último mejorar el funcionamiento de la web. Si continuas navegando, consideramos que aceptas el uso de cookies. Más información sobre las cookies y su uso en POLITICA DE COOKIES