Porte des Douze Chants

C'est la porte la plus modeste de toute et l'unique qui ne sert plus de passage entre le quartier de Alficén et le pont d'Alcántara.

Elle ne conduisait pas hors de la ville, mais à la place fortifiée de Armas la Puerta de Alcántara.

Elle fut murée pendant des siècles et elle fut récupérée dans les années vingt lors des réformes urbanistiques et a été déclarée bien d'intérêt culturel, bien que sa structure arabe ait été modifiée.

Este sitio usa cookies de navegación, que recogen información genérica y anónima, siendo el objetivo último mejorar el funcionamiento de la web. Si continuas navegando, consideramos que aceptas el uso de cookies. Más información sobre las cookies y su uso en POLITICA DE COOKIES