Palais Archiépiscopal

L'un des flancs de la Place de la Mairie, où tous les édifices sont le siège de différents pouvoirs, est occupé par cet imposant palais qui comprend un grand pâté de maison avec des façades sur trois rues et un perron étroit.

Ses origines remontent à la donation faite par le roi Alfonso VIII de plusieurs maisons à l'archevêque Jiménez de Rada, promoteur de la construction de la Cathédrale. Quelques trois cent ans plus tard, l'archevêque Pedro Tavera confit à Alonso de Covarrubias la construction du nouveau palais. De son passé mudéjar, il ne reste que quelques ornementaux arcs aveugles à l'extrême droite.

La sévère façade principale de maçonnerie et de brique ouvre de simples embrasures régulières sur les fenêtres des deux étages. La porte est en pierre, similaire dans sa structure à celle de l'Alcazar, avec son arc de plein ceintre rembourré, décoré de « miroirs », empreinte personnel de Covarrubias, encadrée cette fois-ci de quatre colonnes appareillées sur de hauts piédestaux, couronnés de figures féminines répétées sur le blason cardinalice.

Les symboliques colonnes impériales d'Hercule avec la devise « Plus ultra » encadrent, depuis le XVIIème siècle un balcon, ouvert sur ordre de l'archevêque suivant, le cardinal Martínez Silíceo. Le blason original en pierre a été remplacé par un autre plus petit et en fer, abrité par le classique fronton triangulaire. L'actuel arc d'union entre la résidence épiscopale et la Cathédrale remplaça l'original au XVIIème siècle, levé par le grand cardinal Mendoza.

Il y a eut des agrandissements postérieurs du complexe; on retiendra celle de l'illustre cardinal Lorenzana qui fit ouvrir l'entrée pour les carrosses, dans la côte de l'Arc du Palais, à côté de la "maison des pauvres", où les plus nécessiteux recevaient des aliments. Il fit entièrement refaire la résidence et fit remplacer la vieille chapelle gothique par une autre de style baroque, avec la porte donnant sur la rue de la Trinité.

Este sitio usa cookies de navegación, que recogen información genérica y anónima, siendo el objetivo último mejorar el funcionamiento de la web. Si continuas navegando, consideramos que aceptas el uso de cookies. Más información sobre las cookies y su uso en POLITICA DE COOKIES