Le Couvent des religieuses Comendadora

Depuis la fondation en 1364 par Inés García de Meneses de ce qui allait devenir le Couvent de Santo Domingo el Real, divers bâtiments et terrains sont venus s'ajouter périodiquement à l'ensemble. Un des espaces les plus appropriés pour illustrer cette pratique est précisément celui que l'on a appelé le Cloître de la Mona. À la fin du XVIe siècle, le cloître a subi une grande transformation réalisée par Diego de Alcántara, maître majeur de la Cathédrale de 1582 à 1587.C'est à cette éqoque que l'on a créé la grande arcade qui l'entoure, que l'on a clos les espaces de l'arcade avec un grand grillage et que l'on a confié au céramiste tolédan Sebastián de Morales (en 1587) à la fois la réalisation des céramiques pour la construction de l'appui et les pièces de céramique spéciales pour le tracé du sol et la formation du bord.

En 1935, les religieuses Comendadora de Santiago abandonnèrent leur ancien couvent de Santa Fe et s'établirent dans la zone du cloître de la Mona et dans ses environs.

Durant la deuxième moitié du XXe siècle, elles entreprirent différents travaux de plus ou moins grande envergure dans la construction qui était devenue leur couvent et les céramiques des appuis furent progressivement retirées et conservées au fur et à mesure de leur détérioration.

Avec tout ce matériel, d'une valeur exceptionnelle tant du point de vue esthétique qu'historique, on envisagea la nécessité d'entreprendre une restauration et de rétablir les éléments dans leur emplacement original afin de les préserver. On analysa la possibilité de reconstituer les parties perdues afin de récupérer l'apparence globale du site. Le résultat a mené à la récupération d'un extraordinaire ensemble architectonique de la fin du XVIe siècle le cloître de la Mona - dont la restauration des pièces de céramique, si spectaculaire qu'elle soit, ne pourrait sans doute pas se comprendre sans la restauration, plus discrète, mais non moins impressionnante, du cloître dans son ensemble.

Este sitio usa cookies de navegación, que recogen información genérica y anónima, siendo el objetivo último mejorar el funcionamiento de la web. Si continuas navegando, consideramos que aceptas el uso de cookies. Más información sobre las cookies y su uso en POLITICA DE COOKIES