Ermitage de la Vierge de la Bastide

Situé dans une pinède sur la route d'Argés, il a été le premier sanctuaire de la communauté franciscaine, déplacés à la fin du XV ème siècle au récemment construit monastère de San Juan de los Reyes. L’un des endroits les plus visités de la Bastida est la « grotte », où, selon la tradition la bienheureuse Ana María vécu et mourut dans la solitude, également cité comme Mariana de Jesús, au XVII ème siècle.

Sa traditionnelle romería, qui se célèbre le deuxième week end de mai, culmine le dimanche avec la procession dans le paysage boisé autour de l’ermitage. Le vendredi précédent, se tient le traditionnel déjeuner de lapin aux pommes de terre, suivi plus tard par la dégustation de migas (pain émietté frit avec des lardons) et de citronnade.

Pendant la fête, des morceaux de calcaire sont pris de la grotte et sont introduit dans la bouche afin de quitter les douleurs de cette partie du corps.

L’ermitage est de style populaire, avec une seule nef de voûte en berceau et le caractéristique sol de dalle en damier et un patio avec un mûrier centenaire, où se célèbrent les typiques ventes aux enchères, quínolas (jeux de carte) et fêtes.

La sculpture originale fut détruite pendant la Guerre Civile, en 1942 Mariano Guerrero Malagón réalisa une nouvelle image de la Vierge de la Bastida en utilisant, comme à l'habitude, sa femme Esperanza comme modèle.

Este sitio usa cookies de navegación, que recogen información genérica y anónima, siendo el objetivo último mejorar el funcionamiento de la web. Si continuas navegando, consideramos que aceptas el uso de cookies. Más información sobre las cookies y su uso en POLITICA DE COOKIES