Couvent de la très Pure Conception

L'église a été fondée par le cardinal don Pascual de Aragón, c'est également le lieu où il est enterré. Il respecte les préceptes de l'architecture de la Contre-réforme du XVIIème siècle, il présente une façade-retable de pierre, achevé par un fronton triangulaire avec un oculus central.

L'édifice est de brique, récemment repeint. Dans la niche on trouve une Immaculée, attribuée au sculpteur madrilène d'origine portugaise, Manuel Pereira. Le plan rectangulaire d'une seule nef est également une caractéristique de l'époque, très sobre mais réalisé avec des matériaux nobles couvert d’une voûte en berceau garnie de bandeaux et percée de lunettes.

Le bronzeur Fanelli, intervient dans le retable. Les tableaux sont de Francisco Rizzi. Les grandes toiles latérales sont en réalité des armoires contenant d'innombrables reliquaires. Enclavée dans les environs d'autres couvents, c'est la dernière fondation de ce genre dans la ville. Son architecte, Bartolomé Zumbigo et Salcedo, se convertit en maître d'œuvres de la Cathédral.

Este sitio usa cookies de navegación, que recogen información genérica y anónima, siendo el objetivo último mejorar el funcionamiento de la web. Si continuas navegando, consideramos que aceptas el uso de cookies. Más información sobre las cookies y su uso en POLITICA DE COOKIES